O? habiter ?

Reprise du marché immobilier à Bordeaux

Après 7 années de hausse ininterrompue, 2008 et 2009 se sont caractérisées par une double baisse des prix et des volumes de transactions. Mais à l'instar de Paris et des autres grandes villes, une nette reprise voit le jour à Bordeaux.


En 2009 la moyenne des baisses de prix se situe au niveau national, c'est-à-dire autour de -7%.

 

Les volumes de transactions ont connu une baisse plus importante : -20% en moyenne et jusqu'à -25% pour les logements anciens. L'immobilier neuf, quant à lui se porte mieux, en n'enregistrant que 5 à 7 % de baisse. Les mesures comme la loi Scellier, lui permettent de rester performant.

 

Cependant, la tendance actuelle est nettement à la reprise :

 

les mesures d'aide à la construction (prêt à taux zéro, pass foncier...) permettent un regain en faveur des terrains à bâtir.

L'activité des services négociations, qui s'évalue au nombre de compromis signés, commence à connaître un certain mieux et cette tendance semble vouloir se confirmer pour les mois à venir.

 

Chiffres clés :

 

En Gironde : 2 241 €/m2 pour les appartements anciens, 204.400 € pour une maison ancienne et 80.800 € pour un terrain à bâtir.

 

A Bordeaux : 2 344 €/m2 pour les appartements anciens, 270.100 € pour une maison ancienne.

 

Moyenne : 2 255 €/m2 pour les appartements anciens, 175.300 € pour une maison ancienne et 68.300 € pour un terrain à bâtir.

 

Analyse plus fine du marché Bordeaux et la CUB, des évolutions disparates :

 

Les prix dans l'ancien ont davantage diminué en un an sur Bordeaux (-6,2%) que dans la CUB (-5,9%) et ces baisses sont moins élevées que sur l'ensemble du département (-7,9%).

 

Sur Bordeaux de fortes disparités sont observées suivant les quartiers : les prix sont restés stables par rapport à 2008 sur les quartiers comme Chartons, Saint-Pierre ou Lescure (centre rive gauche), alors que d'autres comme Bastide (rive droite), Saint-Seurin ou Jardin Public ont vu leurs prix diminuer. En conséquence les écarts de prix entre les quartiers se sont resserrés.

La fourchette de prix s'échelonne maintenant de 2 021 €/m2 à Nanssouty-Gare Saint-Jean jusqu'à 2685 /m2 à Hôtel de ville-cathédrale.

 

Pour la CUB les écarts de prix entre les communes sont maintenus. Par exemple un appartement ancien à Cenon (Est) se négocie en moyenne à 1 414 €/m2 alors qu'un produit identique atteindra 2122 €/m2 sur Talence (Sud).

Les baisses de prix observées, exception faite de Blanquefort qui a gagné 1%, s'étalent entre -1,7% pour le Bouscat pour atteindre -10,2% pour Bruges et 15,3% pour Floirac.

Les prix des terrains à bâtir ont fortement diminué en 2009 avec une baisse de -12,3%. le prix moyen d'un terrain dans la CUB en 2009 s'élève à 129.400 € en lotissement et 107.900 en secteur diffus. Les 2/3 des terrains se vendent hors lotissement et ont une superficie inférieure à 900 m2.

 

Le Bassin d'Arcachon est le secteur du département qui a subi les plus fortes baisses en 2009, soit -16,4%. ce qui donne par exemple pour les appartements anciens un prix au m2 de 3459 € sur le Bassin (-17,2%) et 3 866 € sur Arcachon même (-16,8%).

Dans le Médoc la baisse a été nettement plus modérée puisqu'elle est en moyenne de -6,3% avec un prix moyen au m2 pour les appartements anciens de 2617 €.

 

L'entre deux Mers

Baisse des prix très modérée sur ce secteur -3,4%. On peut même noter une hausse du foncier de + 8,6% sur un an.

Le Nord de la Gironde, le secteur le plus abordable et aussi le plus dynamique du département, a subi une baisse de -8,6%, baisse moins importante sur le foncier.

 

Le Sud Garonne a également connu une baisse de l'ordre de -8,6%.

 

http://www.objectif-appart.fr/srub_36-objectif-appart-chasseur-immobilier-quelle-ville-habiter.html